Faire vivre la laïcité et l’égalité

Nature en ville

GRATUIT – MS-GS – AVRIL A JUIN 2022 – POUR 15 CLASSES

D’ici 2050, les personnes vivant en ville devraient représenter 70% de la population mondiale. Comment réussir la transition écologique pour y vivre mieux ? De nombreuses initiatives fleurissent pour intégrer la nature en milieu urbain.

A travers ce nouveau parcours proposé par la Ligue de l’enseignement, les élèves considèrent la place des animaux et du végétal dans un espace minéral et dense comme Paris. Ils découvrent l’adaptation et l’imagination dont peuvent faire preuve les habitant.es pour transformer et améliorer leur lieu de vie. La préservation de l’environnement se couple alors avec de nouvelles interactions sociales pour mieux impliquer la population d’un quartier dans un projet durable.

Les deux premières étapes du parcours renvoient aux expériences vécues hors de l’école pour apprendre le respect du vivant (programme du cycle 1) : après la visite d’une champignonnière souterraine à Paris – « La Caverne » -, la classe découvre une des fermes pédagogiques qui a vu le jour ces dernières années dans la capitale. Dans un troisième temps, les élèves imaginent leur propre ferme urbaine au cours d’un atelier de création collective.

Page 8 Pouliquen_Marion_Ligue_30_06_16-3791

Visite d’une ferme pédagogique © M. Pouliquen

1- Visite de la Caverne

Sortie

1h15

La ferme ouvre ses portes aux classes pour leur faire découvrir les mystères de la culture souterraine. Après une présentation du lieu : un ancien parking souterrain réhabilité en ferme d’agriculture biologique, les élèves visitent l’atelier de production des micro-pousses. Il.elles continuent leur voyage avec la découverte des cultures d’endives et la champignonnière. Cette étape ouvre le dialogue entre l’élève et l’enseignant.e sur les différents besoins des plantes.

 

2- Visite d’une ferme pédagogique

Sortie

1h15

Les élèves poursuivent leur parcours de découverte par la visite d’une des fermes pédagogiques urbaines de Paris (Jardin d’Eole dans le 18e arrondissement et Suzanne Lenglen dans le 15e) : de petits havres de verdure que les enfants affectionnent et qui permettent un contact direct avec la nature. Celles-ci accueillant en outre des animaux par le passé maltraités, il.elles peuvent les regarder, les toucher et sont sensibilisé.es à la responsabilité des hommes et des femmes envers les animaux domestiques.

 

3- Création artistique collective

En classe

2 séances d’1h

Et si à son tour, mon école accueillait une ferme en son sein ? Une idée un peu folle certes mais, après tout, pourquoi pas ! A quoi pourrait bien ressembler cette nouvelle ferme urbaine ? Qu’y trouverait-on ? Un.e plasticien.ne accompagne la classe pour rêver avec les élèves ce beau projet qui ne doit avoir d’autres limites que leur imaginaire (travail en autonomie à prévoir entre les interventions de l’artiste).