Faire vivre la laïcité et l’égalité

Construire le monde d’après

3e-2nde

Ce parcours « Construire le monde d’après » se propose d’aborder avec les élèves le génocide des Arméniens, celui des Juifs et celui des Tutsi. Il s’agira d’une part d’expliquer la singularité de chacun de ces trois massacres ciblés et organisés et, d’autre part, de déconstruire le processus génocidaire. Quelles sont les étapes communes aux trois génocides ? Pourquoi y a-t-il discrimination et persécution ? Comment préparent-elles à un génocide ? Quels sont les éléments déclencheurs du crime ? Dans une actualité qui fait parfois redouter de nouveaux massacres de masse, nous souhaitons ainsi développer chez les jeunes un esprit de vigilance aiguisé.

1 – Animation pédagogique sur la Shoah – Mémorial de la Shoah (3h)

Par le prisme de l’histoire de la Shoah, les élèves s’interrogeront sur le rôle que jouent les préjugés dans les processus qui ont mené aux génocides du XXe siècle. Les élèves analyseront leurs propres préjugés et les stéréotypes véhiculés par le langage mais également par certaines images de propagande. Cette première étape leur permettra de mieux comprendre comment dans l’histoire, on est passé d’une stigmatisation verbale à des persécutions physiques et enfin à la mise en place d’un massacre et d’un génocide.

2 – Animation sur le génocide arménien – Maison de la culture arménienne (1h30)

Avec un-e animateur-trice de la Ligue de l’enseignement, les élèves se familiariseront avec l’histoire et la culture des Arméniens au cours d’une séance organisée à la Maison de la Culture arménienne de Paris. À partir de différents documents pédagogiques, les élèves découvriront l’Arménie, son histoire, sa culture et sa musique ainsi que différents objets traditionnels prêtés par l’Association pour la Recherche et l’Archivage de la Mémoire Arménienne. Cette animation permettra d’expliquer aux élèves les étapes de l’organisation et de la mise en œuvre du génocide, des premiers massacres aux déportations de masse. Ce sera aussi l’occasion d’évoquer la diaspora arménienne et son implantation notamment sur le territoire parisien.

3 – Animation sur les GACACA – S au Rwanda – En classe (1h)

À partir du cas du génocide des Tutsi au Rwanda, cette troisième séance sera consacrée à la reconstruction de la société après un génocide. Catherine Decastel, de la compagnie des Myosotis, se rendra dans les classes et proposera un court spectacle, suivi d’un temps d’échange avec les élèves, au sujet du pardon et du vivre-ensemble. Les Gacaca-s (tribunaux populaires) ont tenté cette impensable réunion des rescapés et des bourreaux. Comment pardonner ? Comment se saluer tous les jours au marché ? Synopsis : Nous sommes au Rwanda en 1994, au cœur du génocide des Tutsi, une petite fille fuit et traverse collines et marécages. Un moment d’errance jusqu’au difficile pardon, nécessaire pour la vie d’après la tragédie et le trauma engendré.