Faire vivre la laïcité et l’égalité

Les Veilleurs

La Ligue de l’enseignement-Fédération de Paris a mis en place depuis trois ans le projet « Les Veilleurs », un programme de sensibilisation au harcèlement en milieu scolaire, qui aborde la question sous un angle inédit, celui du témoin. L’attitude de celui qui assiste à une scène de violence joue en effet un rôle essentiel puisqu’il influe sur la façon d’agir de l’agresseur.

Ce projet a pour objectif de sensibiliser les élèves et de leur donner les outils pour mieux agir et réagir face au harcèlement et à la violence. Deux séances de sensibilisation autour de ces questions sont proposées à 4 classes d’un même établissement. En complément, notre Fédération propose à quelques collèges de former des groupes d’élèves volontaires et des adultes de l’équipe à la médiation par les pairs, dispositif qui a prouvé son efficacité dans l’amélioration du climat scolaire. Pour qu’il devienne opérant et soit pérennisé, la Ligue accompagnera les équipes éducatives et les élèves médiateurs pendant toute l’année scolaire 2019-2020.

Affiche réalisée par des élèves « Veilleurs » pour sensibiliser leurs camarades au cyberharcèlement.

1 – Temps n°1 : 2 interventions de prévention par classe – Au collège (2x1h pour chaque classe)

4 classes par établissement

• Première séance :
Les élèves s’interrogeront sur les différentes causes à l’origine des violences à l’école et sur les réseaux sociaux. Avec notre animateur.rice, ils appréhenderont le rôle joué par l’agresseur, la victime et le témoin, selon le schéma triangulaire caractéristique des mécanismes du harcèlement. Un point sur les conséquences physiques et psychologiques ainsi qu’un rappel juridique leur permettront de comprendre la gravité du phénomène.

• Deuxième séance :
Les élèves engageront une réflexion sur les modalités d’action du témoin d’une scène de violence. Grâce à une activité ludique, qui les mettra face à une situation virtuelle de harcèlement, l’animateur.rice donnera des solutions d’intervention pour réagir en fonction des contextes. L’objectif n’est pas de pousser les élèves à se substituer aux adultes mais de leur faire comprendre la nécessité de porter assistance à tout camarade en danger. Un livret rappelant comment il est possible d’agir en tant que témoin sera distribué à l’issue de la séance.

2 – Temps n°2 : Accompagnement d’un collectif « Les veilleurs » – Au collège (3 jours puis 1h à 2h par mois)

Pour passer de la sensibilisation à l’action, la Ligue formera à la médiation par les pairs un groupe d’élèves volontaires et les membres du personnel du collège souhaitant s’investir dans ce projet. Si la médiation par les pairs permet aux élèves d’aider leurs camarades à résoudre leurs petits conflits, ceux-ci interviendront en lien étroit avec les adultes de l’établissement, sans toutefois se substituer à leur autorité. Trois journées de formation, organisées en fonction des contraintes du collège, devront être banalisées pour former les élèves et les adultes. Elles seront de préférence prévues au cours du premier semestre de façon à permettre la mise en place efficiente du dispositif pendant le reste de l’année. La Ligue accompagnera les élèves et les équipes éducatives de façon régulière, à raison d’une ou deux rencontres mensuelles, afin de faire un point sur les médiations et de pérenniser le dispositif sur le temps long.

Avec le soutien de