Faire vivre la laïcité et l’égalité

Filles et garçons : cassons les clichés !

Au lendemain des révélations ayant donné naissance au mouvement « Me Too », la Ligue de l’enseignement réaffirme son engagement dans la lutte contre le sexisme et les stéréotypes liés au genre. Nous restons en effet persuadés de la nécessité d’aborder les questions sexistes avec les enfants dès leur plus jeune âge afin qu’ils s’interrogent sur les idées préconçues qui survivent dans notre société. Les préjugés sexistes résistent en effet, notamment dans l’esprit des élèves qui sont nombreux à considérer les tâches domestiques, les activités professionnelles et de loisir comme sexuées.

 

Avec ce parcours croisé, nous souhaitons permettre aux élèves de s’interroger sur les fonctions et les tâches traditionnellement attribuées aux hommes et aux femmes dans la société et les accompagner vers l’apprentissage de l’égalité.

 

Tout au long de ce parcours, à travers des actions littéraires, culturelles et ludiques, divers aspects de l’égalité seront abordés et discutés. Pour finir, les élèves seront amenés à proposer des solutions concrètes face à des situations stéréotypées ou discriminantes à l’occasion d’un débat théâtral.

Les élèves écoutent l’animatrice de la Ligue raconter un conte
©Marion Pouliquen

1 – Animation pédagogique – En classe (1h)

Au cours de cette animation, l’intervenant.e s’appuiera sur la littérature jeunesse pour engager la réflexion sur les stéréotypes liés au genre et les discriminations qui en découlent. Il/elle proposera la lecture d’un conte traditionnel, où une princesse est sauvée par son prince, puis il/elle lira un album où une princesse fait le choix de s’émanciper pour vivre la vie qu’elle souhaite. La dernière phase de l’animation sera consacrée à l’invention collective d’un conte à partir de dessins spécialement conçus par une illustratrice jeunesse pour notre Fédération.

Les élèves pourront prendre conscience de façon ludique que les rôles traditionnellement dévolus aux filles et aux garçons peuvent être réinterrogés.

2 – L’animation pédagogique – En classe (1h)

L’intervenant.e poursuivra la réflexion engagée précédemment avec les élèves et rentrera plus concrètement dans le sujet en abordant la question des tâches domestiques, des activités de loisir et professionnelles que les élèves voient dans leur quotidien.

La séance se déroulera en deux temps à partir du matériel pédagogique élaboré par notre Fédération ; il se compose de l’affiche de l’opération et d’un livret pour les élèves, dont les images d’ours imaginaires, pris dans des activités diverses, serviront à questionner et dépasser les stéréotypes de genre les plus courants.

3 – Spectacle Le goal s’appelait Julie – En centre Paris Anim’ (1h15)

Compagnie Entrées de Jeu

Afin d’illustrer sur la scène la thématique du parcours, notre Fédération a commandé la création d’un spectacle interactif qui met en scène une petite fille, Julie, et un petit garçon, Rémy. Les élèves assisteront dans un premier temps au spectacle avant d’être invités à réagir et à proposer des alternatives aux stéréotypes de genre : comment aider Rémy à convaincre sa mère de lui offrir une dînette pour son anniversaire ? Comment aider Julie, qui veut devenir pilote d’avion, à convaincre sa mamie d’aller visiter le Musée de l’Air et de l’Espace ? Quelques élèves viendront sur scène jouer leur proposition de réponse avec les comédien.ne.s.