Faire vivre la laïcité et l’égalité

En piste contre le racisme !

Ce projet, initié en collaboration avec l’USEP Paris, s’appuie sur l’histoire de Rafaël Padilla, dit Chocolat, ancien esclave cubain, devenu artiste et clown dans le Paris de la Belle Époque. Ce parcours en trois volets a été pensé pour aborder avec les élèves la question du racisme et des discriminations tout en expérimentant la pratique du cirque.

Dans un premier temps, la découverte de l’extraordinaire destin de ce personnage va permettre d’aborder, avec le recul qu’offre l’histoire, des questions essentielles du vivre-ensemble : les discriminations, la lutte pour la dignité, la solidarité, le rôle des Français venus d’ailleurs dans notre culture commune.

Les élèves vont ensuite pouvoir expérimenter, par le biais de séances d’initiation au cirque, ce langage corporel exigeant que le Clown Chocolat a contribué à renouveler. Par la pratique de ces activités circassiennes, les élèves développent des compétences d’écoute, de partage, de coopération et de coordination qui les engage à s’ouvrir au monde et à l’autre.

Un atelier cirque de l’USEP

1 – Animation – En classe (1h15)

Cette première séance permet de découvrir, selon une approche historique et culturelle, la formidable trajectoire et la vie du Clown Chocolat. Un.e animateur.rice de la Ligue de l’enseignement expose aux élèves l’histoire de Rafaël Padilla à partir de documents et d’images d’archives.

Au cours de cette séance, ils sont sensibilisés à la notion d’esclavage puis à celle des discriminations. Grâce à l’exemple de Chocolat, ils envisagent concrètement l’apport culturel des populations discriminées à nos sociétés contemporaines.

Chaque élève recevra un exemplaire du livret Repères pour éduquer Rafaël, le clown noir qu’on appelait Chocolat.

2 – Initiation aux arts du cirque – A l’école (1h30) – Deux séances d’atelier

La pratique sportive et artistique du cirque constitue un nouvel axe pour aborder la question des discriminations. Les activités physiques mises en oeuvre s’inspirent de celles du Clown Chocolat pour travailler les valeurs du vivre-ensemble avec les élèves. Un.e animateur.rice sportive propose à vos élèves une séance de découverte du cirque. Grâce à des activités de jonglage, d’équilibre et d’acrosport, ils travaillent la motricité, l’adresse mais aussi la coordination corporelle tout en mettant ces compétences en perspective avec celles développées par Chocolat.

3 – Restitution – En autonomie

En fonction des possibilités, les élèves poursuivent ce travail avec leur enseignant.e et leur PVP pendant les créneaux consacrés au sport dans l’agenda hebdomadaire de la classe. Des outils pédagogiques leur sont adressés de façon à leur permettre de prolonger ces activités avec leur classe. Une restitution de fin de parcours devra nous être envoyée courant février 2019. Sa forme reste libre : film, photographie, récit écrit, production plastique, etc.

Avec le soutien de