Faire vivre la laïcité et l’égalité

Concours « La flamme de l’égalité » : Histoire et mémoires de la traite de l’esclavage et de leurs abolitions

Les ministères de l’Éducation nationale et des Outre-mer, le CNMHE et la mission qui préfigure la future Fondation pour la mémoire de l’esclavage, lancent, avec le soutien de la DILCRAH, la 5ème édition du concours national « La Flamme de l’Égalité ».
La Ligue de l’enseignement, qui coordonne le partenariat et organise le dispositif, est fière d’œuvrer à ce concours dont l’objectif est de faire connaître l’histoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, mais aussi des effets et héritages plus contemporains de cette histoire. Il participe en cela à l’éducation à la citoyenneté et aux valeurs républicaines et contribue à la construction d’une mémoire collective autour de valeurs partagées pour favoriser un sentiment d’appartenance commune.

Toutes les classes, du CM1 à la Terminale, sont invitées à participer à ce concours. La thématique « Devenir libre » invite les élèves à entreprendre un travail de recherche et de réflexion sur les combats pour la liberté, l’égalité et le statut de citoyen, de 1794 à nos jours. Les travaux peuvent sortir du contexte socio-historique français et interroger les liens entre abolition et citoyenneté dans d’autres régions du monde.

Le 10 mai 2019, le président de la République
et le ministre de l’Éducation nationale
remettent les prix aux lauréats du concours.

©Élysée

1 – Calendrier

Le règlement officiel et les formulaires de candidature sont téléchargeables par simple inscription sur le site dédié au concours (www.laflammedelegalite. org). Les participant.es auront jusqu’au 10 mars 2020 pour déposer leur dossier de candidature sur ce même site. Une première sélection se fera ensuite au niveau académique, puis un jury national examinera les candidatures retenues pour rendre le résultat du palmarès fin avril 2020. Les représentant.es des lauréats seront alors invité.es à Paris à l’occasion de la cérémonie du 10 mai, Journée nationale des Mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions.

2 – Format

La réalisation des élèves sera nécessairement une production collective. Cependant, qu’il s’agisse du cadre de réalisation (équipe pluridisciplinaire, intervenant.es extérieur.es, projet interétablissements…), de sa nature (production écrite, film, spectacle…) ou de son support de présentation (film descriptif, dossier de présentation, diaporama animé…), la démarche entreprise sera libre et ouverte. Attention toutefois à respecter certaines contraintes de format afférentes à la dématérialisation du dispositif (voir le règlement).

3 – Thématique

Pour l’édition 2019-2020 du concours, la thématique « Devenir libre » a été reconduite. Elle vise à inciter les élèves à mener un travail de mémoire et d’histoire sur le sujet de l’esclavage et, parallèlement, à développer une réflexion sur les libertés fondamentales et universelles. Dans sa perspective large, le concours ne se limite pas au contexte socio-historique français ou à une temporalité arrêtée ; peuvent également être abordés les survivances, les effets, la transmission culturelle et les héritages contemporains de cette histoire dans nos sociétés.

Avec le soutien de